La Reconstitution Historique

La reconstitution historique est un loisir scientifique et culturel permettant à ceux et celles qui le pratiquent de reproduire le plus authentiquement possible le mode de vie d’un personnage du passé.

Ce passe-temps original s’inspire des concepts de «living history» et de «reenactement» nés aux États-Unis au cours des années 1960, lors des festivités entourant la commémoration de la guerre de Sécession. Au Québec, ce loisir n’est pratiqué que depuis une vingtaine d’années mais il connaît présentement un développement accéléré.

Dans son sens le plus général, la reconstitution historique vise à évoquer un événement, une époque ou un mode de vie précis en s’appuyant sur un environnement matériel reproduisant celui de la période concernée (vêtements, équipements, armement, etc.). Le terme reconstitution historique recouvre de nombreux types de démarches ayant le plus souvent comme objectif la réalisation d’une médiation des cultures de l’Histoire vers un grand public. Cette médiation prend le plus souvent la forme de manifestations à thème historique. D’autres objectifs peuvent être la réalisation d’ouvrages de vulgarisation, la recherche d’exactitude à partir de sources primaires, la réalisation de documentaires à caractères historiques, etc.

En fin du compte, la reconstitution est un moyen de «vivre l’histoire», elle permet de mettre en pratique la théorie historique. Elle est le plus souvent un loisir de passionnés, groupés au sein de groupes et d’associations dans lesquels priment un esprit de convivialité. Les membres des groupes de reconstitution se définissent presque toujours d’ailleurs comme des passionnés d’histoire, histoire dont ils ont fait leur hobby. Certains veulent s’immerger le plus possible dans l’univers qu’ils souhaitent représenter et essayent ainsi de parler, réagir dans le style de l’époque et parfois jouer le rôle de personnages ayant véritablement existés.

Si la reconstitution historique favorise une approche renouvelée de l’histoire, elle permet aussi d’en faire partager le goût au plus grand nombre, car elle est comme un livre d’images qui se présente aux yeux du public. Pour les reconstituteurs, il est donc important que leur activité offre une image aussi proche que possible de la réalité, car elle peut jouer un rôle certain dans la formation d’une culture historique de base.

Pour les membres de la Garnison de Québec, la reconstitution historique militaire n’est pas, à prime abord, une activité de spectacle ou de «théâtre urbain» n’ayant pour but que de divertir un public. Telle n’est pas pour eux la finalité principale de la reconstitution historique. Elle a plutôt pour but de comprendre la vie du soldat à un moment donné (histoire), dans son environnement (anthropologie), en relation avec autrui (sociologie) et les objets de son quotidien (culture matérielle) en la revivant le plus exactement possible, de façon personnelle et en groupe.

(sources : Encyclopédie en ligne Wikipédia et Manuel de la Garnison de Québec)

Comments are closed.